En parfumerie, le nom d’une fragrance compte autant que son flacon et sa senteur.
Le nom d’un parfum doit évoquer le rêve, la sensualité, tout en racontant une histoire olfactive. En quelques mots, il doit incarner parfaitement l’esprit du parfum.

Pour trouver un nom efficace et évocateur, il existe plusieurs règles à respecter :  opter un nom court, simple, qui évoque le luxe, la qualité et le désir… On vous donne 5 conseils clés pour bien choisir le nom d’un parfum.

1 – Opter pour un nom international

Pour qu’un parfum soit connu de tous et dans le monde entier, les mots Anglais sont souvent privilégiés. « Yes I Am » de Cacharel, « Me » de Lanvin, « 1 million » de Paco Rabanne sont des exemples de parfums qui ont fait le tour du monde avec leurs noms anglais brefs et faciles à comprendre.

De la même façon, le label « Made in France » est reconnu à l’internationale et peut donc être mis en avant grâce à des noms ou expressions à consonance française : « J’adore » de Dior, « La vie est belle » de Lancôme, « Coco mademoiselle » de Chanel… Ses noms se retiennent facilement et évoquent le chic à la Française à l’étranger.

2 – S’assurer que le nom ne puisse choquer personne

Au moment de choisir le nom d’un parfum, il faut veiller à ce que ce dernier n’évoque rien de négatif dans la culture des différents pays dans lequel il sera distribué.

  • Au Moyen-Orient, le nom du parfum « Ange ou Démon » de Givenchy a été raccourci afin de ne pas évoquer l’esprit du diable.
  • En 1977, le parfum « Opium » d’Yves Saint Laurent a provoqué un véritable scandale au moment de son lancement. Le parfum n’est d’ailleurs plus en vente en Chine depuis décembre 2000.
  • Au Canada, il n’existe pas de parfum appelé « Aurore », car ce prénom renvoi à un fait divers sordide s’étant produit dans le pays dans les années 1900.

À l’inverse, il est aussi possible de frapper un grand coup en jouant volontairement sur la provocation lors du choix du nom d’un parfum.  Certains parfumeurs sont d’ailleurs passés maître en la matière, comme Serge Lutens et ses parfums « Tubéreuse Criminelle », « L’Orpheline », « Vitriol d’Œillet », « Dent de Lait »…

Les marques By Kilian et L’Etat Libre d’Orange sont aussi des spécialistes dans l’art de la subversion, avec des parfums appelés «Sécrétions Magnifiques » , « Charogne », « Jasmin et Cigarette », « Playing with the Devil Love », « Voulez-vous coucher avec Moi »…

3 – Choisir un nom qui annonce la senteur

Pour incarner au mieux l’odeur d’un parfum, il n’est pas rare que son nom évoque directement les arômes de la flagrance. Ainsi, « L’Ô » de Lanvin suggère un parfum frais et vivifiant, tandis que « Flowers » de Kenzo évoque l’essence des fleurs.

Pour rendre un nom attractif, il ne faut pas non plus hésiter à jouer sur les mots. Avec « Bourreau des Fleurs », le parfumeur Serge Lutens joue sur le sens des mots tout en évoquant une fragrance fleurie.

La Maison Francis Kurkdjian s’est amusé à contracter les mots « Âme » et « Iris » pour nommer son parfum féminin Amyris, aux notes douces et boisées.

La collection Hermessence d’Hermès rend hommage aux matières premières et à la poésie. Les essences qui composent la collection de parfums sont nommés en fonction de leurs notes et de leurs senteurs : Myrrhe Églantine, Agar Ébène et Cèdre Sambac…

4 – Décliner des noms iconiques

Les célèbres maisons de parfumeurs n’hésitent pas à décliner à l’infini leurs noms de parfum les plus célèbres, à l’instar du parfum N°5 de Chanel, créé en 1921. Depuis, la marque a lancé le Chanel N°19 et le N°22. Chanel décline ainsi aussi le nom de ses parfums autours des couleurs, avec ses parfums « Beige » et  « Bleu », aux teintes parfumées uniques.

Les noms des best-seller peuvent aussi être déclinés en différentes versions : pour homme, intense, sport. Ils peuvent porter le nom d’eau, d’élixir ou encore d’essence…

De la même façon, suite au succès de « La petite robe noire » Guerlain a complété sa garde de robe avec les parfums « Black Perfecto » et « Ma Robe Hippie Chic ».

5 – Choisir un nom libre de droit

Enfin, avant d’adopter le nom d’un nouveau parfum, assurez-vous qu’il est libre de droit auprès de l’INPI : l’Institut National de la Propriété Industrielle.

Si jamais le nom est déjà répertorié, il est toujours possible de négocier et de trouver un accord financier, (moyennement au minimum plusieurs milliers d’euros), pour pouvoir l’utiliser…. Les professionnels de la parfumerie concluent ainsi très fréquemment des accords de coexistence afin d’obtenir les droits d’exploitation d’un nom déjà existant.

Pour anecdote, en 1993, le parfum « Champagne » d’Yves Saint Laurent, avait dû être  rebaptisé « Yvresse » en urgence, après son lancement. Destiné aux femmes « heureuses, légères et qui pétillent », l’appellation avait dû être changée suite à une procédure judiciaire engagée par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne.

Cet article vous a plu ? Le monde de la parfumerie vous passionne et vous souhaitez exercer dans ce secteur ? N’hésitez pas à découvrir la formation de Vendeur conseiller en parfumerie que propose notre école, afin de vous spécialiser dans des activités de conseil et de vente en cosmétique ou parfumerie.

Votre 1er cours offert pour toute demande d'info

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

smiley
REUSSITE
Diplômé ou
100% remboursé
pour toutes nos
préparations aux examens *

flexibilite
FLEXIBILITE
• Avec ou sans BAC
• Inscription toute l’année
• Formations à votre rythme
où que vous soyez

reussite
CHANED
Notre enseignement
est soumis au
contrôle pédagogique
de l’Etat

reussite
ALTERNANCE
Préparez
votre examen
en formation rémunérée
grâce à l’alternance